Madame et Monsieur B.

- Réhabilitation -

Maison

Cette maison début de siècle, transformée, agrandie et divisée au cours des 80 dernières années est réhabilitée dans son intégralité par Madame et Monsieur B. Entre leurs envies, leurs besoins et la typologie de la maison, le projet nous a amené à reconsidérer toutes les circulations au sein du volume principal tout en essayant de mettre en avant les caractéristiques propres de chacun des espace et éléments architecturaux existants. L’objectif de cette rénovation était de de ré-agencer les pièces de vie de la maison afin de mieux correspondre aux modes d’habiter de ses propriétaires. La maison s'ouvre sur le jardin et la cour. Nous avons proposé que la grange, qui ne s’inscrivait pas dans le programme initial, se greffe au bâtiment principal car sa configuration permettait de générer un espace de vie supplémentaire. Le réz de chaussée, suite à l'ouverture du mur de refend, devient un espace unique ou se juxtapose les espaces de vie (cuisine, salle à manger, salon) entre lesquels la circulation se fait librement . Les circulations entre les étages sont simplifiées et optimisées. L'escalier en bois, dans la continuité de l'escalier en pierre est travaillé comme un volume unique.

Le lieu méritait la mise en exergue de son potentiel dénaturé au fil des réhabilitations de ces 20 dernières années : Pour ce faire, nous avons essayer de rénover au maximum les ouvrages existants (escalier pierre, parquet, boiserie etc...). Quant aux matériaux proposés, nous avons suggéré une palette volontairement restreinte : médium teinté masse, carreau de ciment, acier. La qualité et l’éclectisme du mobilier choisi et chiné par Madame et Monsieur B, confère à l’ensemble beaucoup de caractère !

Chargement, veuillez patienter...

" Le projet nous a amené à reconsidérer toutes les circulations au sein du volume principal tout en essayant de mettre en avant les caractéristiques propres de chacun des espaces et éléments architecturaux existants. "
Claire
" Le lieu méritait que l'on mette en exergue tout son potentiel qui avait été dénaturé au fil des réhabilitations de ces 20 dernières années. "
Mathieu